Musique métissée inspirée du tango, milonga et autres rythmes sud-américains



En 1921, Rudolf Valentino et Hollywood imposent et exportent une image déformée de l’argentin avec le film Les Quatre Chevaliers de l’apocalypse, montrant un personnage dansant le tango, habillé comme un gaucho et portant un chapeau andalou.

Deux ans plus tard, Carlos Gardel fait sa première tournée européenne. À cause du succès mondial du film, le producteur du grand chanteur l'oblige à s’habiller comme le personnage principal joué par Valentino. Gardel trouve cela ridicule, mais finit par accepter, comprenant que le cliché créé par Hollywood sera plus efficace pour toucher le public international.

Presque un siècle après cet évènement, un trio d’argentins vous invite à connaître l'histoire du premier malentendu à propos de l'image du « latin lover » initiée par Valentino. Les tangueros d’aujourd’hui ne seraient pas ce qu’ils sont sans la vision erronée d’Hollywood. Et que seraient nos cow-boys américains sans le regard dramatique italien du western spaghetti?


Rodrigo Pardo
Chant et paroles

Diego trosman

Guitare

Manuel Cedron
Bandonéon

Mathieu Gouault
Contrebasse


BIO

Tournée 2017-18

Festival Tango Postale (29-06-18 ) /Le Non Lieu -Marseille (04-06-17)
Le Lenin Cafe-Angers (24-06-17) /L'apéro musical-Gareoult (28-07-17)
Festival de Guitare-Montaouroux (04-08-17) / Festivalito Tango-Arbois (05-08-17)
Théâtre Bompard-Marseille (23-09-17)






      



INTERVIEW Radio la2X4




BACK TO MENU